PLP Treatment

PLP treatment

L'institut HumanTech cherche à améliorer la qualité de vie et le bien-être des humains grâce à l'utilisation de nouvelles technologies. Il soutient le développement de solutions innovantes promouvant l'implantation du concept « Smart Society », une coévolution de la technologie et de la société.

Plus d'infos : http://humantech.institute

L'informatique permet de réaliser des outils fournissant un support aux acteurs du domaine médicale. Ce projet mandaté par le CHUV s'oriente vers le soutien aux personnes amputées. En effet, des douleurs sont souvent ressenties par les patients, celles du membre fantôme. Le développement d'outils tente de soulager ces symptômes en facilitant la réalisation et le suivi des exercices.

Plusieurs exercices existent pour soulager le patient. La boîte miroir permet de refléter le membre existant pour atténuer la douleur. D'autres exercices travaillent avec l'imagination du patient. A l'aide de pistes audio, de lecture ou de vidéos, la description d'un geste (p.ex. couper une pomme) permet de réduire la douleur. Un dernier exercice utilisé consiste à montrer des images de membres au patient et lui demander de reconnaître s'il s'agit d'un membre droit ou gauche.

Ces exercices comportent quelques contraintes pour les patients et le personnel soignant : la double amputation, les déplacements, la disponibilité, le suivi des progrès, … PLP treatment cherche à combler ceci à l'aide de nouvelles technologies. La réalité augmentée permet de remplacer la boîte miroir et d'aider les personnes doublement amputées. L'application créée permet aussi de quantifier les résultats et de mettre en évidence la progression d'un patient, ce qui est utile autant pour le patient que pour le personnel soignant.

En arrivant sur l'application, l'utilisateur choisit le type d'exercice qu'il veut effectuer : vidéo, reconnaissance d'images, … Les vitesses d'affichage et le nombre d'images sont également paramétrables. Afin de quantifier les progrès, une jauge permet au patient de donner l'ordre de grandeur de la douleur ressentie au début de l'exercice. Une fois l'exercice terminé, les résultats apparaissent sous forme de graphiques (vitesse, précision, historique, …). Le personnel médical peut gérer les exercices (modifier, ajouter) et visualiser les résultats des patients.

A l'aide de la réalité augmentée, l'application superpose un membre virtuel sur le patient pour lui donner l'impression qu'un membre est présent. Tout ceci se visionne avec un casque. L'application récupère les points détectés par le système Kinect. Par symétrie avec le point correspondant, il calcule ensuite des nouvelles coordonnées. Finalement, une application 3D reçoit les points et anime un « avatar ». 


Keywords

​​Medical, Patient, Kinect, Augmented Reality

Outcomes

Website of the project

 

Project Information